Marraine

19 oct

Je n’oublierai jamais cette patiente.

Motif d’hospitalisation : prise en charge palliative d’une patiente de 72 ans, dans un contexte de néoplasie pulmonaire avec métastases hépatiques et cérébrales. Bienvenue en soins pall’.

Je me rappelle de son nom, son visage, son rire, ses yeux lumineux. Son mari était décédé, ils n’avaient pas eu d’enfants. Elle était croyante, catholique, d’une foi profonde qui avait guidé sa vie. Chaque fois que nous allions la voir dans sa chambre, elle essayait de nous convertir… « Vous savez, je vais mourir, je suis si heureuse de Le rejoindre !»… « Vous savez,  faut pas avoir peur, Il m’a rendue heureuse toute ma vie, Il veut faire pareil avec vous ! »… « Vous avez lu la Bible ? Vous devriez ! ». Autant vous dire que je riais beaucoup sous cape ma blouse.

***

Elle n’avait qu’une visite : sa filleule qu’elle avait élevée, protégée, aimée. Elle lui avait transmis sa foi. Ces deux femmes vivaient dans une incroyable complicité de cœur. Elles avaient traversé bien des choses ensemble, ça se voyait. La filleule ne parlait pas de Dieu, mais de sa marraine : « vous savez, dans les contes, les marraines ce sont des fées… ben Marraine c’est pareil : ma bonne fée. »… « Marraine a eu une belle vie, elle a aimé tous ceux qui se sont trouvé sur son chemin »… « Marraine a tellement de chance de pouvoir être là, quelle bulle de paix dans l’hôpital ! ».

Il y avait aussi la fille de sa filleule, une petite puce d’une dizaine d’années. Elle avait l’air de trouver tout ça normal, l’hôpital, les soins pall’… Elle passait des heures à dessiner près de Marraine, à lui tenir la main, à jouer avec le chien du patient d’à côté. Elle ne parlait pas beaucoup, mais elle chantait des cantiques, avec sa frêle voix d’enfant.

 ***

Marraine est restée quelques jours avec nous. Venir la voir était un bonheur, elle avait toujours le sourire. Elle voyait son ange-gardien, on notait hallucinations dans le dossier médical. Elle était béate, on écrivait état d’euphorie persistant. Sacrées métastases cérébrales !

 ***

Et puis, elle est décédée. Les mains croisées sur sa poitrine, tenant son vieux crucifix de bois. Sa filleule lui caressait la main et égrenait un chapelet en silence. La petite fille chantonnait, on l’entendait du couloir.

Evenou shalom alerhem !
Evenou shalom alerhem !
Evenou shalom alerhem !
Evenou shalom alerhem !


Nous vous annonçons la paix,
Nous vous annonçons la paix,
Nous vous annonçons la paix,
Nous vous annonçons la paix, la paix, la paix de Jésus !

Nous vous annonçons la joie,
Nous vous annonçons la joie,
Nous vous annonçons la joie,
Nous vous annonçons la joie, la joie, la joie de Jésus !

Nous vous annonçons l’amour,
Nous vous annonçons l’amour,
Nous vous annonçons l’amour,
Nous vous annonçons l’amour, l’amour, l’amour de Jésus !

Nous vous annonçons la paix,
Nous vous annonçons la joie,
Nous vous annonçons l’amour,
Nous vous annonçons la paix, la joie, l’amour de Jésus !

About these ads

9 Réponses to “Marraine”

  1. tigreek 19 octobre 2012 at 23 h 07 min #

    Oh nan, j’ai encore pleuré…

  2. Eliette 20 octobre 2012 at 18 h 13 min #

    "Elle voyait son ange-gardien, on notait hallucinations dans le dossier médical. Elle était béate, on écrivait état d’euphorie persistant."

    Et je souris, et je te remercie de nous partager ces petits bouts là… :)

  3. Isabelle 20 octobre 2012 at 21 h 18 min #

    Quelle émotion… Merci.

  4. Rémi Chagarou 21 octobre 2012 at 14 h 01 min #

    C’est une très bel hommage . Merci Dopa.
    Marraine a eu une belle mort.

    Moi aussi on me prenait pour un cinglé foutu de surcroît quand j’étais malade.
    Parfois, à trop côtoyer les souffrances, les maladies, ou la mort, les médecins en perdent la foi et ne voit plus rien.
    Peut-être que les médecins sont eu-même malades.

  5. BB 21 octobre 2012 at 17 h 33 min #

    Quel récit émouvant! J’en ai la gorge serrée.
    Je n’arrive pas à formuler autre chose..
    Que le Seigneur t’accompagne dans ces moments si forts que tu es amenée à vivre

  6. Hub 23 octobre 2012 at 13 h 24 min #

    Question idiote qui n’enlève rien à la qualité de ce billet et des précédents : à l’hôpital on dit "décéder" et "décédé" plutôt que "mourir" et "mort" ? Si je puis me permettre, je trouve ça toujours dommage quand on n’ose pas nommer les réalités…

    • Dopamine 23 octobre 2012 at 23 h 15 min #

      Question intéressante. De fait, le mot "décédé" me vient plus spontanément, surtout pour le dire aux familles en fait. Au sein de l’équipe médicale, il me semble que "mort" est utilisé. Tiens, je ferai attention maintenant, pour voir si vraiment y’a une différence :)

  7. Solaris 23 octobre 2012 at 18 h 59 min #

    Tu soulèves ici un problème récurrent : les apparitions et visions, psychiatrie ou mysticisme ? Une clef de discernement me semble être cette parole de Jésus : "On juge un arbre à ses fruits"…

    Beau témoignage en tous cas.

  8. Tiffany Gesquiere (@Arttif89Tiffany) 26 octobre 2012 at 11 h 39 min #

    une seule chose à dire: Merci pour le partage de ses tranches de vies

Faites comme chez vous!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 746 autres abonnés

%d bloggers like this: